La rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique est la cause principale de cécité en Amérique du nord chez les adultes âgés de 25 à 75 ans.

La rétinopathie, tout comme le diabète qui en est la cause, évolue progressivement d’un stade précoce asymptomatique vers une cécité irréversible. L’hémoglobine glycosylée (HbA1c) et la glycémie à jeun sont deux paramètres utilisés en clinique pour dépister les patients diabétiques à haut risque de développer une rétinopathie.

L’examen du fond d’œil est une autre méthode fort utile servant à déceler les micro-anévrismes (dilatation des vaisseaux sanguins qui nourrissent le fond d’œil) et d’ajuster le traitement en conséquence. La rétinopathie diabétique se manifeste souvent par l’apparition des corps flottants (« mouches » ou « filaments ») dans le champ visuel.

Un suivi annuel et la sensibilisation des patients s’avèrent les méthodes les plus efficaces de prévention et limitation des dommages causés par la rétinopathie diabétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *